3 livres qui ont changé ma vie de biographe

Vous ne serez pas surpris d’apprendre que les livres ont toujours été importants dans ma vie. Mais certains l’ont été plus que d’autres… Au point d’y laisser leur marque. Parfois profondément !

Le troisième œil

Ce livre de Lobsang Rampa, paru pour la première fois en 1956, raconte l’initiation d’un jeune lama tibétain, et notamment l’ouverture de son troisième œil, qui lui permet de voir l’aura émise par les autres.

C’est un livre dont l’authenticité a été fortement mise en doute, pour ne pas dire totalement niée, l’auteur étant en fait un Anglais qui n’avait jamais mis les pieds au Tibet… Néanmoins, il a constitué pour moi (et sans doute des millions d’autres personnes) un point d’entrée vers la culture tibétaine et une autre spiritualité.

Des concepts comme celui du voyage astral et de l’aura sont en effet tout ce qu’il y a de plus éloignés des modes de pensée occidentaux.

La lecture de ce livre lorsque j’étais adolescente ne m’a certes pas ouvert un troisième œil, mais elle m’a permis d’élever mon degré de tolérance et de curiosité envers mes semblables. Ce qui m’a donné une plus grande adaptabilité.

La prophétie des Andes

Ce premier livre de James Redfield, paru en 1993, a été depuis vendu à plus de 20 millions d’exemplaires dans des dizaines de pays. Ce n’est pas sans raison.

Au début du livre, le héros rencontre (par hasard ?) une vieille amie qu’il n’a pas vue depuis longtemps. Elle lui parle d’un manuscrit datant de six cents ans avant Jésus-Christ, découvert au Pérou, et délivrant un certain nombre de prophéties. Neuf, très exactement.

Elle possède une copie de la première, qu’elle remet à son ami avant de disparaître. Celui-ci n’aura alors de cesse que de partir au Pérou pour découvrir la suite du manuscrit…

Plus que les aventures du héros dans ce pays, c’est bien le contenu des prophéties qui fait tout l’intérêt de ce livre. Son message sur les coïncidences (qui ne seraient jamais que des indices parsemant notre chemin pour nous aider à avancer dans la bonne direction), les flux d’énergie entre les personnes et la façon dont il est possible de les orienter, a considérablement changé ma façon d’appréhender les choses.

C’est un livre que j’ai lu plusieurs fois. La première fois, lors d’un voyage au long cours en Amérique du Sud. Coïncidence ?


Écrivain public, un vieux métier d’avenir

À l’opposé des précédents, ce livre est 100 % pratique et organisationnel. Il a néanmoins complètement changé ma vie puisqu’il a été l’élément déclencheur de ma reconversion vers le métier d’écrivain public biographe.

L’écriture avait toujours fait partie de ma vie, mais je n’avais jamais imaginé pouvoir en vivre. Mon goût des autres et l’envie de faire quelque chose d’utile m’avaient amenée à travailler dans l’humanitaire, secteur qui avait fini par me décevoir profondément, tant les luttes de pouvoir et le dénigrement y sont présents.

La lecture de ce livre, associée à de nombreuses heures de surf sur Internet, m’a montré qu’il était possible de rendre service en utilisant l’écriture.

C’est tout le sens de ma vie, aujourd’hui !

Cet article participe à l’évènement inter-blogueurs “Les 3 livres qui ont changé ma vie” organisé par le blog Des Livres Pour Changer de Vie. Si vous avez aimé cet article, je vous remercie de cliquer sur ce lien : j’ai aimé cet article !

3 réflexions au sujet de « 3 livres qui ont changé ma vie de biographe »

  1. J’aime bien le troisième et ses suites.

    Le numéro doit pouvoir aider les blogueurs qui sont une sorte d’ écrivain public et de biographe, non ?

    1. Bonjour Mikael,

      Je ne comprends pas de quel numéro tu parles.
      S’il s’agit du livre en lui-même, il ne servira pas beaucoup à un blogueur car il est plus tourné vers les aspects pratiques et administratifs : comment s’installer, sous quel statut, quels services proposer, gérer la relation avec les clients…
      Il y a quand même 30 pages (environ) qui concernent l’écriture en elle-même et dans lesquelles un blogueur peut trouver des choses intéressantes, mais l’ensemble du livre est quand même principalement tourné vers l’écrit à destination du papier. Il y a par exemple 15 pages sur les différents types de lettres.
      Merci en tout cas pour ton commentaire :-)

      Florence

Les commentaires sont fermés.