À mots déliés

Biographe, correctrice, écrivain public… à votre service !

24 janvier
2Comments

La peine d’être vécue

peine-detre-vecueCette première chronique de lecture de l’année 2017 jette encore une fois un pont entre ma casquette de lectrice et celle de biographe. Il s’agit d’une histoire vécue. D’une trajectoire de vie, incroyablement douloureuse, mais tout aussi lumineuse. Celle de Priscille Deborah.

J’ai rencontré Priscille l’année dernière et j’ai été bluffée par l’énergie de cette femme rayonnante. La joie de vivre qui émanait d’elle. Tellement en contradiction avec les couleurs foncées et les visages torturés de ses peintures.

Forcément, j’ai eu envie d’en savoir plus sur elle. Alors, quand elle a mentionné l’existence d’un livre autobiographique, je n’ai pas hésité longtemps avant de l’acheter.

Cliquez ici pour lire la suite…

13 janvier
0Comments

2017 sera chouette :-)

La rime est facile, j’en conviens, et peut paraître aventureuse : comment affirmer que l’année qui ne fait que commencer sera belle ?

Tout simplement parce qu’elle sera ce que nous en ferons. Et que la première étape, obligatoire, essentielle, incontournable, pour que l’avenir soit positif est de l’imaginer ainsi !

2017

Cliquez ici pour lire la suite…

17 novembre
5Comments

D’après une histoire vraie

D'après une histoire vraie - Delphine de ViganCe livre de Delphine de Vigan me faisait de l’œil depuis un certain temps dans la bibliothèque de mon village, au rayon nouveautés. Je le regardais avec suspicion. D’abord, par principe, je n’aime pas me jeter sur les nouveautés « dont tout le monde parle ». Et puis j’avais déjà lu Rien ne s’oppose à la nuit, de cette même autrice, et je trouvais que je l’avais assez lue dans le registre autobiographique.

Mais ce livre, justement, je l’avais adoré. Tout comme No et moi, lu en début d’année. Et puis, il y avait quand même quelque chose qui m’attirait dans la présentation de l’éditeur :

Cliquez ici pour lire la suite…

28 octobre
2Comments

Pérégrinations d’une lettre

La Poste
Lundi, je devais envoyer à un client le texte rédigé suite à notre premier entretien. Vingt et une pages. Enveloppe sous le bras, je descends donc à l’agence postale de mon village, qui se trouve à cinquante mètres de chez moi.

Là, j’apprends que celle-ci est fermée jusqu’à nouvel ordre. Problème de logiciel et de matériel. Il faut tout remplacer, réinstaller. Quand ? On ne peut pas me le dire. Maintenir en fonctionnement l’agence d’un village de 400 habitants n’est la priorité de personne à la Poste.

Cliquez ici pour lire la suite…

14 octobre
0Comments

Le Sceau des sorcières

sceau-sorcieres
Quand Le Sceau des sorcières, le dernier thriller de Jacques Vandroux est sorti, le mois dernier, j’ai fait comme de nombreux lecteurs : je me suis jetée dessus !

Voici la quatrième de couverture :

« Quand Isabelle Desrameaux, chef d’entreprise à la vie privée débridée, est retrouvée torturée à mort à son domicile, c’est du côté du milieu libertin que va fouiller la police. Mais quand une mère de famille sans histoires est découverte, quelques jours plus tard, immolée par le feu sur le campus de Grenoble, l’enquête prend une autre tournure. Rapidement, le capitaine Nadia Barka comprend que c’est dans le passé qu’elle aura une chance de trouver la clé de ces meurtres.

Cliquez ici pour lire la suite…

Boutons Paypal par Blog Expert