À mots déliés

Biographe, correctrice, écrivain public… à votre service !

21 novembre
5Comments

Je n’écrirai plus jamais !

Coeur brisé
Nous sommes installées dans sa cuisine. Sur la table, elle a étalé des photos. Quelques souvenirs de jeunesse. De ses premiers émois amoureux. De son frère aîné.

Pensivement, elle regarde une photo qui représente un groupe de jeunes hommes rieurs brandissant qui une bouteille de vin, qui un verre, qui sa casquette… Ils sont une quinzaine. Le jour de la conscription. C’est la classe 1944.

Lire la suite…

30 juillet
0Comments

André (5)

Cette histoire a commencé là : http://www.amotsdelies.com/blog/2013/07/andre-1/

Coeur brisé

« André est mort ».

Dans la cuisine de la ferme, le silence s’est fait d’un coup. Le secrétaire de mairie, tout emprunté d’apporter une aussi triste nouvelle, triture sa casquette. Tout cela est tellement soudain… Et puis, annoncer la mort de l’unique fils de la famille, même s’il a déjà eu à le faire ces dernières années, il ne s’y habituera jamais.

Lire la suite…

27 juillet
0Comments

André (4)

Cette histoire a commencé là : http://www.amotsdelies.com/blog/2013/07/andre-1/

Photo d'école dans un biplan

Entre-temps, à Argy, Solange a reçu une lettre de son frère. Elle est très fière qu’il ait choisi de lui adresser ses premières impressions d’apprenti soldat. Bien sûr, les nouvelles qu’il donne sont destinées à toute la famille… Mais c’est à elle que la lettre est adressée :

« Chère frangine… »

Lire la suite…

23 juillet
5Comments

André (3)

Cette histoire a commencé là : http://www.amotsdelies.com/blog/2013/07/andre-1/

Camp militaire 1939-1945

À Buzançais, il quitte le Chemin de fer du Blanc-Argent pour monter dans un train qui va l’amener à Châteauroux. Là, il devra de nouveau changer de ligne pour atteindre enfin Issoudun et rejoindre le camp où il va faire ses classes.

Il n’est pas au bout de ses peines…

Lire la suite…

19 juillet
2Comments

André (2)

Cette histoire a commencé là : http://www.amotsdelies.com/blog/2013/07/andre-1/

À la gare

Dehors, il fait encore froid en ce premier jour du mois de mars. La terre est durcie par les gelées, les arbres dénudés, mais un soleil timide éclaire la matinée. André et Solange partent d’un bon pas.

La gare est à moins d’un kilomètre de la ferme. Ils y seront vite.

Le trajet se fait en silence, chacun perdu dans ses pensées. André est enthousiaste à l’idée de démarrer une nouvelle vie, loin du village où il est né, mais aussi un peu inquiet : la guerre n’est pas finie ; qui sait ce qui peut arriver ?

Lire la suite…

Boutons Paypal par Blog Expert