Pas si public que ça, l’écrivain !

 

Rear view of woman in nature with arms spreading out
Vous l’aurez sans doute remarqué si vous suivez ce blog depuis plus d’un an : les publications ont tendance à se raréfier. Ces derniers temps (depuis le mois de juin 2015 environ) je ne publie plus guère qu’un seul article par mois.

La raison ne se trouve ni dans un manque de temps ni dans de la lassitude (même si ces deux ingrédients sont bel et bien parties prenantes de l’alchimie !) mais dans un glissement notable de mon activité.

Ce blog est celui de l’écrivain public biographe. De la correctrice aussi. Et si toutes ces facettes de mon activité continuent d’exister, elles ont tendance à passer au second plan.

Pour parler simplement, l’écrivain public est de moins en moins public et de plus en plus écrivain tout court :-)

Comprenez par là que mes écrits personnels occupent une place de plus en plus grande dans mon agenda. Rédaction, relecture, correction, promotion de mes livres : voilà ce qui fait majoritairement mon quotidien désormais.

Et comme je me vis de plus en plus comme écrivain, je pense de moins en moins à alimenter ce blog de prestataire en écriture. De blog principal, il est devenu secondaire et je me focalise désormais plus sur mon blog d’auteur.

Je n’envisage pas de le fermer pour autant. En tout cas, pas pour l’instant ! Cela viendra peut-être dans l’avenir, qui sait ? En attendant, une publication par mois environ me paraît être un rythme « tenable ».

Je profite donc de celle-ci pour vous souhaiter de merveilleuses fêtes de fin d’année et de gravir en 2016 quelques marches supplémentaires sur l’escalier de votre réussite personnelle.

Croyez en vous ; l’univers vous le rendra :-)

Cet article vous a plu ? Partagez-le en cliquant sur l’un des boutons ci-dessous !

4 réflexions au sujet de « Pas si public que ça, l’écrivain ! »

    1. Merci Charlie, mais quand je parle d’une publication par mois, c’est du blog qu’il s’agit, pas de livres !
      Bonnes fêtes à toi aussi :-)

Les commentaires sont fermés.