D’avantage ou davantage ?

interrogation
Il y a quelque temps, au hasard de mes pérégrinations sur le net, je suis tombée sur un article listant « les dix fautes d’orthographe les plus courantes » sur Internet.

Je ne sais pas comment l’auteur les avait sélectionnées, mais une chose est certaine, il (ou elle ; je ne me souviens ni de son nom ni de son sexe) allait un peu vite en besogne. En effet, il affichait péremptoirement « on écrit davantage, pas d’avantage ».

Comme souvent, c’est un peu plus compliqué (ou subtil) que cela

Il est vrai qu’une erreur courante consiste à écrire « d’avantage », avec un « d’ » en lieu et place de « davantage », l’adverbe qui signifie « plus », « plus de » ou « plus longtemps ».

Exemples : vous devriez lire davantage ; il me faudrait davantage de fleurs ; je n’attendrai pas davantage.

Mais il y a quand même des circonstances où le « d’ » s’impose : lorsqu’il est question de l’avantage ou des avantages d’une situation / d’une personne / d’un objet sur un(e) autre.

Exemples : je ne vois pas d’avantage à voyager en train ; il n’y a pas d’avantage à habiter en ville.

Les phrases précédentes ne sont bien sûr que des exemples. On peut aussi considérer qu’il y a davantage d’avantages à habiter en ville qu’il n’y en a à habiter à la campagne :-)

Cet article vous a plu ? Partagez-le en cliquant sur l’un des boutons ci-dessous !