Affaire ou à faire ?

interrogation
Comment est-il possible de confondre ces deux orthographes, vous dites-vous peut-être : un nom féminin et un verbe à l’infinitif, ce n’est quand même pas tout à fait (pour ne pas dire pas du tout) la même chose…

C’est vrai !  Le problème se pose néanmoins, lorsque le verbe avoir vient s’en mêler. Doit-on écrire avoir affaire ou avoir à faire ?

« Avoir affaire, bien sûr ! » lancent certains blogueurs correcteurs un peu trop vite. Car, comme souvent, la réponse n’est pas si simple. Ni si tranchée. Les deux orthographes peuvent être correctes ; tout dépend du contexte et de ce que l’on veut dire

S’il est question de choses que l’on doit effectivement faire, c’est bien le verbe qu’il faut utiliser : j’ai à faire tout un tas de choses ; il a à faire son repassage… Vous noterez d’ailleurs que dans ce cas, l’inversion des termes est plus naturelle : j’ai tout un tas de choses à faire ; il a son repassage à faire.

Lorsqu’il s’agit d’être confronté à quelque chose ou quelqu’un ou d’être en rapport avec ce même quelque chose ou quelqu’un, l’expression correcte est avoir affaire : il a eu affaire à plus intelligent que lui ; la police a eu affaire à un groupe de manifestants déterminés

Les erreurs sont en tout cas courantes et il y a… fort à faire pour les corriger toutes. Autant dire que ce n’est pas… une mince affaire :-)

Cet article vous a plu ? Partagez-le en cliquant sur l’un des boutons ci-dessous !

2 réflexions au sujet de « Affaire ou à faire ? »

    1. Bonjour Carole,

      Merci pour ton commentaire, que je te retourne : c’est toujours un plaisir de lire des réactions positives à ce que je fais :-)

      Florence

Les commentaires sont fermés.