Rédiger, oui, mais jusqu’à quel point ?

Etudiant
Sur mon site Internet, les choses sont claires : je propose des services de rédaction. Rédaction de courriers, de textes divers et variés… Bref, un peu de tout. Mais dans certaines limites, tout de même.

Ainsi, il n’est pas question pour moi de me substituer à quelqu’un d’autre quand ce quelqu’un doit fournir, pour raisons professionnelles ou dans le cadre de ses études, un document de son cru. Cela peut sembler tomber sous le sens, mais je suis obligée, de temps en temps, de l’écrire noir sur blanc.

Récemment encore, un étudiant en école de commerce, dont le français souffrait manifestement de graves carences au vu de son mail, m’a demandé de réaliser un dossier qu’il devait rendre.

D’abord, j’ai cru qu’il me demandait de le corriger (ce que j’aurais accepté de faire, bien sûr) mais en relisant son message, les choses sont devenues très claires : il me demandait purement et simplement de faire son travail à sa place.

J’ai refusé.

En lui expliquant que mon éthique personnelle me l’interdisait.

En lui précisant tout de même qu’il n’était pas dans son intérêt de faire faire ce genre de chose par quelqu’un qui sait évidemment produire des écrits de qualité… mais n’a pas suivi son cursus et ne possède donc pas les connaissances nécessaires pour obtenir un bon résultat (en l’occurrence une bonne note).

En lui précisant aussi que par contre, j’étais prête à relire son texte une fois qu’il l’aurait écrit.

A-t-il compris le message ? Je suis bien incapable de le dire : il ne m’a tout simplement pas répondu :-)

Cet article vous a plu ? Partagez-le en cliquant sur l’un des boutons ci-dessous !

8 réflexions au sujet de « Rédiger, oui, mais jusqu’à quel point ? »

  1. Bravo pour ton éthique. De toute évidence il n’a pas compris puisque n’a pas répondu. Au moins, il aurait dû être franc. Mais hélas, les étudiants semblent vouloir d’avoir tout déjà prémâché et de faire le moins possible pour passer le cours.

    J’ai de nombreux exemples aux USA où certains étudiant s’attendent à avoir un « A » dans la classe parce qu’ils ont payé pour le cours ! Le pire c’est que les jeunes professeurs qui doivent faire leurs preuves, font face à un système où les étudiants écrivent une évaluation sur le prof et savent qu’il faut qu’ils gardent les étudiants « contents » ou « satisfaits » du cours.

    1. Bonsoir John,

      En France, nous n’avons pas ce système d’évaluation des professeurs (sauf volonté d’un établissement particulier) mais cela n’empêche évidemment pas certains étudiants de s’attendre à obtenir leur diplôme en en faisant le moins possible.
      Ce n’est pas ma vision de l’étude :-)

      Florence

    1. Bonjour Patricia,

      Tu peux bien sûr partager cet article, autant de fois que tu le désires !
      Bonne journée à toi :-)

      Florence

  2. Bonjour,

    je viens juste d’être confrontée à ce cas de figure ! La réponse que j’ai faite rejoint vos propos, ce qui me rassure. Pour moi, un mémoire d’étudiant ne peut être rédigé par un tiers. Par contre, qu’il soit relu et corrigé par une personne extérieure, oui bien sûr !

    Cependant, en navigant sur internet, je découvre que tout le monde n’a pas la même position sur cette question.

    1. Bonsoir Carine,

      Comme pour tous les sujets, tous les avis sont dans la nature. Il y a toujours des gens qui sont prêts à tout pour réussir, d’autres qui sont prêts à tout pour gagner de l’argent… et d’autres qui sont prêts à tout pour rester intègres :-)
      Ce qui compte pour moi, c’est d’être en accord avec soi-même.
      Bien cordialement

      Florence

    1. Bonjour Louch,

      Limite comme pratique, nous sommes bien d’accord. Mais malheureusement plus fréquent qu’on ne pourrait le supposer !

      Florence

Les commentaires sont fermés.