Biographe pour faire rire ses potes ?

Faire rire
Sur le papier (ou plutôt sur l’écran puisque la plupart du temps ils se font connaître par le biais d’Internet) tous les biographes fonctionnent peu ou prou de la même manière. Mais sur le papier seulement ! Car si la production de l’écrit suit les mêmes étapes, la façon d’envisager son travail diffère sensiblement.

La première étape est la même pour tout le monde : il s’agit de « récolter » les souvenirs à partir desquels le texte du récit de vie devra être écrit. Cela passe le plus souvent par une rencontre en face à face, parfois par un entretien téléphonique, mais dans tous les cas il y a une phase d’écoute importante.

Elle permet au biographe d’obtenir la matière première à partir de laquelle il va travailler.

Mais, comme deux cuisiniers vont concocter des plats différents à partir des mêmes ingrédients, deux biographes ne vont pas produire le même écrit à partir des mêmes entretiens. Ils ne vont pas non plus en faire le même usage

Je ne parle même pas là de leur façon propre de rédiger, en utilisant des dialogues ou pas, à la première ou à la troisième personne, avec un niveau de langage soutenu ou plutôt familier. Je pense plus au contenu et à la façon de le considérer.

Pour certains, il est d’usage, selon leur propre terme, de « broder » pour augmenter le nombre de pages final. Pour d’autres, de rechercher des secrets à révéler. Ou des anecdotes croustillantes « que l’on raconte à ses potes ». Je cite…

Inutile de dire que personnellement, je n’ai pas la même vision de mon métier.

S’il m’arrive d’évoquer les histoires qui me sont confiées, c’est toujours avec le plus grand respect, sans révéler aucun détail qui puisse permettre d’identifier la personne, et pour témoigner d’une possible alternative ou apporter un peu de réconfort à quelqu’un qui connaîtrait peu ou prou la même situation. Jamais pour en rire !

Les personnes qui se sont confiées à moi m’ont fait confiance. La moindre des choses est de la mériter, non ?

Cet article vous a plu ? Partagez-le en cliquant sur l’un des boutons ci-dessous !

 

2 réflexions au sujet de « Biographe pour faire rire ses potes ? »

  1. Bonjour,

    Je suis étonnée par votre article.
    Que cherchiez-vous à démontrer qu’il y a des biographes à qui il ne faut surtout pas faire confiance, alors que vous vous êtes vraiment une personne sérieuse.
    N’y avait-il pas un autre moyen de vous faire valoir ?

    Sans rancune et bien cordialement,
    Aline

    1. Bonsoir Aline (ou Frédéric, puisque c’est le prénom qui s’affiche en réalité à côté de votre adresse mail dans l’administration de mon blog),

      Je ne cherche absolument pas à me « faire valoir ». Si vous étiez un(e) habitué(e) de mon blog, vous sauriez que ce n’est pas ma philosophie 😉
      Par contre, il y a des pratiques et des attitudes qui me choquent chez certains de mes confrères et oui, il m’arrive de les pointer du doigt. Mais vous remarquerez que je ne donne pas de nom. Comme avec mes clients, je fais preuve de discrétion :-)
      Cela dit, vous avez tout à fait le droit de ne pas être d’accord avec ma vision des choses.

      Florence

Les commentaires sont fermés.