Le retour du blog ou comment entrer par la fenêtre peut être plus efficace que de passer par la grande porte

Accès interdit

Il y a quelques semaines, je lisais sur le blog de Cédric Vimeux, Virtuose marketing, que 90 000 blogs sous WordPress avaient été piratés au mois d’avril dernier.

S’ensuivait dans l’article une liste de précautions de base à prendre pour sécuriser son blog. Je me suis mis l’article sous le coude en me disant que ce serait bien d’y jeter un œil… plus tard !

J’aurais dû au contraire le lire avec attention et mettre ses conseils en œuvre tout de suite…

En effet, neuf jours plus tard, je recevais un message de mon hébergeur m’apprenant que mon compte avait été désactivé suite à des problèmes de piratage. À mots déliés (site et blog) était devenu inaccessible… mais aussi Devenir biographe et Belles de Trébas.

Le message me demandait de répondre au ticket d’incident émis via mon espace client. C’est donc par cet intermédiaire (la grande porte) que j’ai contacté le support technique. Malheureusement, je n’avais pas frappé au bon endroit : mon interlocuteur n’était pas de « niveau 2 ».

La manipulation qu’il me suggéra ne donna aucun résultat. Pire : d’après mon logiciel FTP, mon espace d’hébergement s’était complètement vidé… ce qui, je l’avoue, m’a quand même inquiétée !

Heureusement, si mon interlocuteur n’avait pas le bon niveau pour régler mes problèmes (un vrai scénario de jeu vidéo !) il put m’indiquer une autre porte à laquelle frapper.

Le contenu de mon espace étant de nouveau visible et accessible, je respirais déjà un peu mieux. Mais quand on me demanda de consulter les logs bruts pour déterminer ce qui s’était passé et de supprimer les codes malveillants, je me sentis un peu dépassée…

C’est alors que j’eus l’idée d’entrer en contact avec le support technique d’une manière moins conventionnelle, à savoir par l’intermédiaire de Twitter.

À mots déliés était tombé dans le grand néant d’Internet depuis six jours et je n’avais aucune idée de ce qu’il fallait faire pour le faire sortir de son trou noir. Et puis ^RicH est arrivé.

En quelques tweets, il me donna les informations nécessaires pour pallier l’attaque dont j’avais été victime. Une heure plus tard, tout était redevenu normal.

La petite fenêtre de 140 caractères s’est révélée bien plus efficace que la grande porte de l’accès officiel au support technique.

Dans la foulée, je me suis empressée de sécuriser un peu mieux mon domaine et vous savez quoi ? Je suis ravie de vous retrouver :-)

13 réflexions au sujet de « Le retour du blog ou comment entrer par la fenêtre peut être plus efficace que de passer par la grande porte »

  1. Bonjour Florence,
    Merci pour ce partage, même s’il est assez éloigné de l’écriture. Mais il n’y a pas que l’écriture dans la vie !!!!

    J’ai également été piraté, mais bien avant vous et avec moins de dégâts puisque mon blog était toujours accessible. C’était des messages (style viagra) envoyés à partir de mon blog. J’ai aussitôt mis en place les sécurités auxquelles vous faites allusion dans votre article. Cela remonte à plusieurs mois et pour l’instant tout va bien.

    A bientôt,
    Patrick
    Patrick Articles récents..Bien connaitre ses droits et ses devoirs avant de publier son livre!My Profile

    1. Bonjour Patrick,

      Tant que l’on n’a pas été piraté, on se dit que cela n’arrivera pas… et quand cela arrive, c’est un peu la panique. L’occasion de repartir sur de bonnes nouvelles bases :-)

      Florence

    1. Bonjour Jean-Philippe,

      Hélène t’a déjà répondu :-)
      Je n »ai rien inventé. Juste mis en œuvre ce qui était préconisé sur le blog de Cédric.

      Florence

  2. Bonjour Florence,

    Contente de te retrouver et de voir que tout est rétabli.
    Pour ma part, j’ai suivi sans tarder les conseils de Cédric Vimeux suite à son article. La prudence est mère de sureté. Je n’ai pas été piraté mais ca peut arrivé.

    Astucieux d’avoir penser à la communauté Twitter.
    je retiens l’idée.

    A bientôt,

    Hélène
    helene@Objectif-Reussite Articles récents..Encyclopédie de la web cultureMy Profile

    1. Bonjour Hélène,

      Cette mésaventure est la preuve qu’il ne faut pas remettre au lendemain ce que l’on peut faire tout de suite… et aussi qu’il ne faut pas hésiter à multiplier les ponts d’entrée !

      Florence

    1. Bonjour MarieBo,

      Merci pour ce lien. Cette fois, hors de question d’attendre avant d’installer quelques plugins de plus :-)

      Florence

  3. bonjour florence,
    ravie de vous retrouver! Et bien je suis vraiment tombée des nues en lisant votre article sur le piratage de blog: je ne savais même pas que ça existait ! Du coup, je vais me pencher sur toutes les ficelles que vous avez communiqué les uns et les autres dans les différents commentaires. Encore merci!
    Mireille

    1. Bonjour Mireille,

      Pour ma part, je savais que ce genre de choses existait, mais je croyais naïvement que mon blog n’avait pas assez d’influence sur le web pour en être victime…
      Comme toujours, c’est après avoir eu un accident que l’on découvre les vertus des assurances :-)

      Florence

Les commentaires sont fermés.